29 juin 2006

Après le tumulte des ces dernières semaines, cette image ressemble à ce que je ressens. L’eau est apaisée, le pont est bien ancré dans le sol et regarde dans la bonne direction, et devant sinon l’univers, l’horizon tout entier à découvrir, à contempler. Le prozac m’aide, la vie reprend ses couleurs et ses formes, le calme et la solitude apaise et ne blesse plus. Un antidépresseur inhibe les angoisses et la culpabilité, en somme il me permet juste d’entrevoir la partie de moi avec laquelle je suis... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 06:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 juin 2006

dépression...

Cette fois je peux parler de dépression. Goût à rien si ce n'est à m'épuiser dans le travail dont je ne bénéficie pas des fruits, larmes aux bords des yeux dès que je pense à la situation, ma vie... Pas d'entrain, repli sur moi, désintérêt pour tout. Monsieur Prozac va reprendre du service, et dès qu'il aura commencé à refaire effet, les choses devraient recommencer à reprendre un peu de saveur... J'ai l'impression d'être condamnée à vie à prendre ce traitement... Encore que ce n'est pas le pire, le pire dans... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 15:18 - Commentaires [17] - Permalien [#]
15 juin 2006

redondance...

Je suis actuellement dans la quasi impossibilité d'écrire quoique ce soit, parce que je suis moi même un peu perdue, égarée sur mon chemin de vie. Je crois très fort au travail que je fais en psychanalyse, et même si je passe une période difficile en ce moment c'est aussi parce que je suis toujours capable de me remettre en question, et il me semble que c'est encore là le principal. De ma position retranchée, en dehors du monde social, j'observe, j'analyse, je décortique ce qui me manque, ce qui me freine encore trop souvent.... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 11:51 - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 juin 2006

ce n'est pas moi qui le dit !!!!!!!

Qu'est-ce qu'une thérapie, en définitive, sinon l'apprentissage de la discrétion et de l'hypocrisie ? On y troque ses angoisses contre des sarcasmes, on ne se rebelle plus contre l'injustifiable ; on signe un compromis avec la réalité. Roland Jaccard  (La tentation nihiliste, )
Posté par rafaelem à 11:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 2006

piqure inefficace...

le vaccin anti névrose n'a pas été très efficace. Bien que mon psy ait fait des heures sup pour moi hier au soir... Pas étonnant que j'ai trouvé cette séance interminable, il m'a gardé presque une heure au lieu des trentes minutes habituelles... J'ai versé ma larme, il a été gentil, et a réussit à me faire sourire. Son aide reste sans doute précieuse, bien que les grandes avancées soient un peu derrière moi. C'est difficile à la fois de ne pas y aller, parce que je sens bien que ma vie n'est pas à l'image de ce que je veux,... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 15:20 - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 juin 2006

jour sans...

Loin des grandes considérations intellectuelles et spirituelles aujourd'hui, je suis très terre à terre, très au ras du sol même. Repas chez me parents, angoisse, ennuie. Pour combler le tout quand je vais chez mes parents je passe devant chez mon ex, bien sûr toute personne normalement constituée ferais un détour pour ne pas y passer... moi non, non seulement j'y passe mais je regarde, et bien sur sa voiture n'est jamais là. Impossible un jour comme aujourd'hui d'arrêter la machine à me faire du mal, elle n'est pas là, bien sûr... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 14:38 - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 juin 2006

citation du jour....

Tout serait plus simple si on ne t'avait pas inculqué cette histoire d'arriver quelque part, si seulement on t'avait appris, plutôt, à être heureux, en restant immobile. Toutes ces histoires à propos de ton propre chemin. Trouver ton chemin. Suivre son chemin. Alors que si ça se trouve on est fait pour vivre sur une place, ou dans un jardin public, là sans bouger, à faire que la vie passe, si ça se trouve on est un carrefour, le monde a besoin qu'on reste là sans bouger, ce serait une catastrophe si on s'en allait, à un... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 10:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 juin 2006

planète taire...

Avec le travail, les choses reprennent leur cours normalement. Évidemment, forte de mes contradictions, je n’ai plus de temps pour moi, donc je rêve d’en avoir ! Finalement , je cours toujours après ce que je ne possède pas ou ce que je ne peux pas avoir… Je me rends compte que j’ai beaucoup de mal à trouver ma place dans mon nouveau lieu de vie, ma nouvelle maison avec mon grand jardin. Ça fait un an que je campe ici, pas de confort, j’ai passé tout l’hiver sans chauffage, sans électricité dans une grande partie... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 14:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 juin 2006

les montagnes russes vous connaissez ?!

tout n'est pas tout rose... cette semaine de vacance a été difficile, je suis passée par tout les états possibles et imaginables... De la joie à la plus grande tristesse. ça faisait longtemps que je n'avais pas eu cette pensée, à savoir : "a qui je manquerais si je mourrais ?"... j'ai beau y réfléchir la réponse est sans appel, il n'y a qu'une seule personne à qui je manquerais sincèrement, ma meilleure amie, point barre, point à la ligne... j'ai bossé comme une malade dans ma maison, pour en faire un... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 11:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 juin 2006

simplement être...

Troisième séance d’hypnose cette semaine, ça m’aide énormément, même si je me rends tout à fait compte que ça ne serait pas aussi efficace si je n’avais pas déjà beaucoup avancé en psychanalyse et que je n’avais pas déjà compris que je me met moi-même des bâtons dans les roues quand je me sens trop bien. C’est assez étonnant d’ailleurs que ce soit aussi efficace parce que vu de l’extérieur le discours que me tiens la thérapeute est assez neutre, assez insignifiant, d’une banalité extrême, pourtant cette fois ci les larmes sont... [Lire la suite]
Posté par rafaelem à 21:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]