Retour au bercail, les vacances sont finies....

Retour d'une impression de je ne sais quoi : un mélange de tristesse, de colères enfouies et non digérées, de lassitude, de culpabilité...

Ce je ne sais quoi qui vous fait venir les larmes au yeux sans savoir vraiment la cause...

Je fais le tour des blogs que j'aime, j'y trouve une richesse dans l'expression, dans le contenu et je me sens en décalage. Il y a un revers a la tranquillité de l'existence, c'est qu'il ne se passe pas grand chose et que de voir étalé sous mes yeux des existences enrichissantes me fait mal.

Je crois que j'ai besoin d'un peu de tumulte.

Et que j'ai encore bien des sentiments non exprimé qui me minent. Malheureusement, je ne sais ni a qui; ni comment en parler, et je n'ai aucune idée de la façon dont je pourrais me débarasser de ces vieux démons.

En somme retour à un état de manque affectif