J'éprouve une réelle difficulté à écrire, sans doute parce que ce que j'écris lorsque je vais mal viens du coeur, directement...

Là, je n'arrive pas à mettre des mots sur ce que je ressens.

Ou plutôt, peut être, j'ai peur de mettre des mots sur ce que je ressens. Une certaine peur s'installe en moi, je ne tombe pas amoureuse d'elle, et je me dis, si tel n'est pas le cas, ce n'est sans doute pas avec elle que tu dois construire quelque chose de durable... Ou bien alors, ton inconscient, prêt à tout pour te voir finir ta vie toute seule t'empêche de tomber amoureuse puisque la situation est relativement confortable, vivable, sans grosse emmerde...

Bref je suis dans l'expectative, ni mal, ni bien, contente tout de même lorsqu'elle est là, mais heureuse aussi lorsqu'elle repart et que j'ai un peu de temps pour respirer seule.

Elle est un peu trop pot de colle à mon goût, on se voit trop,trop longtemps (cinq jours de suite), lorsqu'elle n'est pas là, elle me téléphone matin, midi et soir, c'est trop, ça en devient pénible, pourtant je n'arrive pas à lui dire, et je sais (parole de psy!!) que même c'est trop tard pour maintenant lui dire que j'ai besoin d'un peu d'indépendance...

C'est drôle, de me retrouver dans le rôle de mes ex...

Trop sollicitées, trop envahies et qui ont fini par partir.....